Un long silence

2020 a filé, nous a bousculés, perturbés. Inutile de revenir dessus. Mais je réalise aujourd’hui que mes derniers mots datent d’avril dernier. Une année chahutée par l’actualité et par de gros changements au domaine. Ces neuf mois de silence ont été riches en réflexions et prises de décisions. Avec l’acquisition de cette nouvelle parcelle à Val du Layon, il a fallu retrouver un rythme, revoir les objectifs, réfléchir aux adaptations.

J’ai choisi de passer cette grande parcelle en agroforesterie. L’idée est d’utiliser les places laissées par les manquants pour planter des fruitiers et autres arbres rosacées pour casser les problématiques de monoculture, développer les réseaux mycorhiziens, augmenter la biodiversité et créer un espace de vie. Un arbre tous les 12 m, environ. Pour le moment, j’ai planté un trentaine de scions (cormiers, cassissiers, groseilliers, cerisiers, abricotiers, pêchers, pommiers, poiriers, pruniers). Je me sers aussi de la méthode de Yves Herody (agronome-géologue) pour rétablir la vie du sol. Les premières analyses effectuées sont encourageantes : il y a beaucoup de travail de restauration microbienne à faire, cependant le potentiel est là. Je pensais aussi la travailler au cheval, mais un accident est survenu et j’ai perdu mon compagnon de travail (après 15 années ensemble). Sur cette parcelle, deux nouvelles cuvées verront le jour : Sappho (poétesse grecque) en chenin sec et Sha (en souvenir de mon cheval) en cabernet france rouge. Elles sont actuellement élevées en jarre de grès (grande nouveauté au chai !).

La parcelle de Dahlia (pineau d’aunis-cabernet franc) est maintenant passée entièrement sous gestion aviaire. Les poules et canards indiens font un travail intéressant. Surtout en pâturage, ils retournent les mottes en hiver, tondent et régulent les populations d’insectes, mollusques et adventices le printemps et l’automne. La grande haie est toujours source d’humidité, mais il m’est impossible de la gérer.

La parcelle de Zetian et Cocous (chenin) n’a pas été travaillée cette année. J’avais beaucoup de mal à refaire le sol. Il semblerait que ce repos et l’automne lui ont été propices : un beau tapis herbacé s’est enfin mis en place, signe d’un rééquilibrage du sol. Je vais cependant le travailler rapidement, car les vieilles vignes supportent mal cette concurrence. Je réfléchis aussi à un couvert sous le rang qui ne crée pas de faim d’azote; dans l’inter-rang, ce sera des engrais verts. A ce propos, si quelqu’un connait un outil manuel pour rouler et coucher les plantes, j’en cherche un. Les arbres-tétards en bordure apportent une biodiversité incroyable : hérissons, chauves-souris, rouges-gorges, rapaces, lièvres… ils régulent bien la pression des insectes et la proximité des maisons repoussent les chevreuils, renards et sangliers.

La parcelle de Maia et Corail (gamay) va être travaillée en vignes potagères. Je vais y planter quelques légumes afin de pouvoir travailler le sol à des moments différents. Le point noir réside dans le bosquet qui la longe. C’est la porte d’entrée des chevreuils. J’espère qu’ils ne s’intéresseront pas à ces nouvelles plantations.

A la cave, il me reste un peu de Dahlia et de Corail. Corail ? C’est un pétillant naturel rouge de gamay avec une pointe de sucre résiduel, du fruit, de la fraicheur, une belle acidité, une bulle très fine et légère, évanescente. Avec les salons annulés, reportés, les restaurateurs empêchés, j’ai du m’adapter et j’ai développé la vente directe. C’est une expérience nouvelle qui m’a obligée à agrandir mon chai pour avoir un petit bureau, espace de stockage sec, table de dégustation. Tout cela reste très modeste. J’ai aussi amélioré mon savoir-faire en expéditions et livraisons ! N’hésitez plus ! Je suis parée maintenant !

Sinon, le numéro 3 de Chassez le naturel est sorti le mois dernier et Pauline y consacre plusieurs pages sur sa visite ici ! Il faut absolument lui commander un exemplaire ! C’est une revue très esthétique (et avec des sujets trop sympas 😉 ). Ça se passe ici : https://www.chassezlenaturel.net

L’année en images :

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s